5 Idées reçues sur les plantes sauvages comestibles

Nous avons tous entendu dire des choses sur les plantes sauvages, certaines vraies, d'autres moins.

Entre mythe et réalité, faisons le point sur quelques idées reçues

1 - C’est trop compliqué d’apprendre les plantes sauvages et il y a trop de risques de s’empoisonner

FAUX. Beaucoup des plantes que nous côtoyons depuis l’enfance sont comestibles sans que nous le sachions ( pâquerette, mauve, pissenlit, plantain... ).

Il y a une large variété de plantes communes, goûteuses et faciles à reconnaître.

Dommage de s’en passer….

2- C’est plus facile de faire son potager que de faire de la cueillette

CELA SE DISCUTE....Pour avoir tenté de faire un potager, avec beaucoup d’enthousiasme mais peu de connaissances et de temps, le rendement a été assez décevant comparé à une bonne cueillette d’ortie faite lors d'une randonnée

3- Si une plante est mangée par les escargots, elle est comestible et il n’y a pas de risque pour les humains

FAUX ! Les escargot mangent aussi des plantes toxiques, ils ne sont donc pas les bons maîtres pour vous initier à la cueillette sauvage.

Par ailleurs, si vous aimez les escargots, évitez de faire votre cueillette près des lauriers roses.... Les Anciens laissaient jeûner les escargots dans un panier en métal pendant environ un mois avant de les cuisiner pour limiter les risques d'empoisonnement.

4- Les plantes sauvages c’est coriace, ça a un goût d’herbe et c’est pas bon

VRAI et FAUX .Côté coriace, il est vrai que, pour certaines plantes, passée la saisons des jeunes pousses, il faut bien mâcher

En ce qui concerne le goût, si certaines plantes comestibles peuvent rappeler l'herbe, bien d’autres ont des goûts allant de la moutarde au poivre, du concombre au petit pois….elles peuvent être acidulées, sucrées, salées........

5 – Ce ne sont que des plantes, ça ne peut pas faire de mal

FAUX On a souvent tendance à penser que les plantes c’est naturel, donc c'est bon pour la santé.

Il est vrai que les plantes ( dont les légumes et les fruits cultivés ) sont des sources importantes de vitamines, minéraux et oligoéléments. Il est vrai aussi que les plantes sauvages sont bien plus riches et nourrissantes que certaines plantes cultivées, mais il ne faut pas oublier que nous sommes une soupe chimique et en ingérant des nutriments - constitués eux aussi de chimie -, nous créons une réaction plus ou moins bénéfique selon notre constitution.

Certains abus peuvent donc engendrer de vilains désagréments sur des organismes sensibles.

L’oseille et les épinard par exemple, contiennent de l’acide oxalique, qui peut aggraver les rhumatismes, arthrites, gouttes et calculs rénaux si consommés en grande quantité.

Les tomates et les oranges, peuvent être acidifiantes et causer des désagréments à un estomac déjà sensible et un peu enflammé.

Les plantes de la famille des solanacées dont font partie beaucoup de nos chers légumes d’été (tomates, aubergines, poivrons, pommes de terre) ont un potentiel inflammatoire et peuvent aggraver les problèmes de psoriasis, arthrite, ou autre problèmes articulaires.

La conclusion? Manger un peu de tout sans abuser, inclure de délicieuses plantes sauvages dans notre alimentation pour ne pas être carencés, tester de nouvelles recettes et retrouver le plaisir de la découverte de notre enfance.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
logo-blanc-menu.png
logo-menu-white.png